SERVICE DE
RECHERCHE
DOCUMENTAIRE
Service de recherche documentaire DSI

Les automates de recherche
Partie 2.
Le nom de domaine

par Marc Duval
Bibliothécaire professionnel

 
 

Dernière mise à jour 2002-09-18


 
Introduction
Définition
Choix
Environnement
Jurisprudence
Recherche d'antériorité
Web, livre ouvert
Le jeu du détective
Recherche web
Conclusion
Tableau de la recherche par domaine et URL

Tableau des registraires canadiens
Liste des liens utiles

Accueil

Définition

Dans le monde de la communication informatique, chaque ordinateur est identifié par un numéro de quatre nombres séparés par un point.  Ce numéro est appelé une adresse de protocole Internet, plus familièrement l'adresse IP.   C'est par ce numéro que communiquent les ordinateurs.  Un logiciel nommé Traceroute, présent dans le répertoire Windows sous l'appellation « tracert.exe », montre l'usage de ce numéro.  Aussi, la page Les outils de mesure du Net [1]permet de voir les adresses des différents ordinateurs par où transite l'information entre 2 sites.

Mémoriser un numéro IP est rébarbatif.  C'est pourquoi le nom de domaine a été créé.  Il est plus facile de se souvenir de «www.yahoo.com» , «www.toile.qc.ca» ou «www.nomade.fr» que de leur adresse IP respective «204.71.200.245», «216.218.0.108» et «213.36.119.66».  En parcourant ces répertoires, nous pouvons constater la  diversité des noms de domaines.   En pointant sur un hyperlien, nous pouvons voir apparaître le nom de domaine du site sur la barre de direction du fureteur comme Netscape et Internet Explorer.

Adresse IP et nom de domaine ne sont pas pour autant synonymes.  Alors qu'en principe une adresse IP est «burinée» sur chaque ordinateur, le nom de domaine peut être changé.  En fait, un fournisseur de service téléphonique Internet possède plusieurs adresses IP qu'il attribue aléatoirement à chaque abonné qui se branche sur le Réseau.  Cette adresse est qualifiée de dynamique.[2]  La majorité des internautes ayant un accès téléphonique ne peuvent être identifiés personnellement..., sauf s'ils donnent des renseignements personnels.  L'identité se résumera au fournisseur d'accès Internet et à la compilation de données statistiques provenant des pages visitées et de votre fureteur.
.

La composition

Le nom de domaine est composé en général de trois parties : 
  1. Le service
  2. La racine ou le nom
  3. Le domaine de tête

.
1. Le service
Internet est divisé en plusieurs services.  Les plus connus sont le «ftp» pour le transfert de fichiers, le «http» pour le web, le «news» pour les forums de discussion Usenet et le «mailto» pour le courrier électronique.  Pour accéder à l'un d'eux, il faut utiliser le nom du service suivi de l'adresse du document ou de la personne.  Cependant, tous ces services se confondent en ayant une interface web.

Au début d'Internet, une adresse web était composée du service «http» et des 3 célèbres W pour World Wide Web sous le modèle «http://www.yahoo.com».  Aujourd'hui, on rencontre de plus en plus les adresses sous ce modèle-ci : http://yahoo.com .
.
2. La racine
La racine ou le nom est le domaine de second niveau.  Il identifie la société (« yahoo ») ou l'hébergeur (« infinit ») , marque de commerce de Vidéotron).
.
3. Le domaine de tête
Le domaine de tête, ou domaine générique de niveau supérieur [3], est une partie de l'adresse URL qui classe les adresses soit par secteurs d'activités (société, éducation, gouvernement...), soit par pays (« .ca » pour le Canada, « .fr » pour la France).  Le domaine est « recherchable » par la majorité des sites de recherche. Il restreint une recherche à une entreprise - en principe - (« com »), à une institution éducative (« edu »), gouvernementale (« gov ») ou militaire (« mil »), à une organisation («org»),  à un site «réseau» (« net ») et à un pays ou zone géographique (« ca »).   Cependant, les nouveaux noms de domaine comme «gouv» pour « gouvernement » de pays francophones ne sont pas reconnus par les logiciels  américains même AltaVista.

Le domaine de tête peut être accompagné ou non d'un domaine de pays. Dans une recherche avancée, un domaine peut être soustrait afin de trouver des documents à plus grande valeur informationnelle.

Depuis janvier 2000, le nom de domaine peut compter 67 caractères [4].  D'autres noms de domaine de tête sont en vigueur suite à l'afflux de demandes : ce sont le nom de domaine public, de domaine sectoriel et de convention de nommage.  Par exemple, le nom de domaine public comprend « .asso. » - association , « .nom. » - nom de famille, « .presse. » - organisme de presse ; celui du domaine sectoriel, « .aeroport. », « .barreau. », « .gouv. » ; enfin celui de convention de nommage, « .amb-ville. » - ambassade suivi du nom de la ville, « bib-ville » - bibliothèque municipale, « .chu-ville. » - centre hospitalier universitaire.   L'Association Française pour le Nommage Internet en Coopération, l'AFNIC, a établi une Charte de nommage de la zone .fr  [5].  L'idée de ces noms de domaine ont fait leur chemin et certains ont été soumis à l'ICANN.  Il est prévu que des noms de domaine public, sectoriel et de convention de nommage soit officiellement en vigueur cet automne.

Le nom de domaine est une composante de l'adresse d'une page web nommée «adresse URL» pour Uniform Resource Locator.  En général, il constitue la page d'accueil.

L'adresse URL est assimilable à une adresse d'un document sauvegardé sur votre disque dur, mais au lieu qu'il soit sauvegardé sur le vôtre, le document l'est sur le disque dur d'un autre ordinateur : le « serveur ».  En général, l'adresse d'un document comprend le ou les répertoires dans lequel il se trouve.  Les différents répertoires composant une adresse URL dans la fenêtre d'adresse de votre fureteur peuvent être effacés pour remonter jusqu'au nom de domaine, soit la page d'accueil.

Le domaine de tête le plus populaire est le « .com ».  Ce domaine n'étant pas réservé, il a débordé de son usage premier et comprend des sites personnels et d'informations générales. Dans une recherche générant des centaines de pages, il devient un handicap pour les sites non-commerciaux, ou des sites commerciaux enrichis d'informations pratiques.  En effet, dans une telle recherche, nous pouvons soustraire les sites en « .com » pour trouver de l'information dans les autres domaines moins parasités par le commercial.
.
Les instances

L'administration des noms de domaine relève de The Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN).   L'ICANN accrédite des sociétés pour  l'enregistrement des noms notamment les domaines de tête com, net et org, et géographiques.  Ces sociétés vendent des noms de domaines par abonnement de durées variables, habituellement de deux ans au coût «suggéré» de 70$US.  Ce prix est soumis à la concurrence ; il est donc variable selon les registraires, le coût d'enregistrement pouvant être inclus dans un ensemble de service.

Les noms de domaine de zones géographiques sont administrés par des organismes nationaux qui ont pour rôle de régulariser la politique de leur nom de domaine.  Auparavant, l'obtention de ces noms de domaine était gratuite ou avec des frais de gestion minimes.  Avec la libéralisation des noms de domaines, leur enregistrement est donné à des registraires.

Au Canada, c'est l'Autorité Canadienne pour les Enregistrements Internet (ACEI) qui a pris le relais de l'Université de Colombie-Britannique à l'automne 2000.  L'enregistrement se fait par l'intermédiaire de registraires agréés.

En France, c'est l'Association Française pour le Nommage Internet en Coopération, l'AFNIC, association à but non lucratif, qui est en charge des politiques des noms de domaine.

Voici un tableau comparatif de quelques registraires accrédités et non accrédités.

.
Adomainfree.com
(France)
16$US/an
§
Cheap Domain Registration
(E.U.)
8,75$US/an
§
Clever Dot
(E.U.)
7,77$US/an§

DevelopersNetwork
(E.U./Canada)
9,95$US/an

domaindirect.com (Canada/E.U.) 
19,99$US/an§
Domain People
(Canada/E.U.)
9.95$US/an

DomainRegistry.com
(E.U.) 
60$US/2 ans
dotEarth.com
Domain Registration Services (E.U.)
25$US/2 ans

Dotster
(E.U.) 
27.95$US/2ans
Gandi
(France) 
10$US/an
Network Solutions, inc.
(E.U.) 
70$US/2 ans

Les productions Vidéo.Net (Tucows)
(Canada)
35$/an

register.com
(E.U.) 
70$US/2ans

SiberName (Mesut Bulent Turkoglu)
19,90$US/an§
Technology Company
(E.U./Canada)
12$US/an

Webnames.ca Inc
(Canada)
29$US/an

§ Registraires non accrédités auprès de l'ICANN.
**Abonnement promotionnel.  35$ par an après la période promotionnelle de 2 ans.
L'enregistrement des noms de domaines est aussi un service offert par des hébergeurs, des concepteurs de sites web et des fournisseurs d'accès à Internet.  Inclus dans leur offre de service, l'enregistrement est qualifié de «gratuit» avec une note spécifiant que le client défraie seulement le coût de gestion au registraire.  Ces sociétés proposent d'aider le client à choisir un nom de domaine et à vérifier sa disponibilité.

Depuis avril 1999, la société Namezero.com offre d'obtenir un nom de domaine avec abonnement gratuit.  En contrepartie, le nouveau site affiche un bandeau publicitaire comme en fait foi le site [6]http://www.nxc3.com/. 

Références 
1. Dr L. Le Van  (Page consultée le 23 août 2000). « Les outils de mesure du net»[En ligne].  Clinique du Parc Saint Lazare. ©2000. (Haut)http://www.clparc-beauvais.fr/Serveur/FORUM/outilsnet.htm
2.Anonyme. (Page consultée le 26 août  2000). « Le glossaire ». [En ligne].  UUNET France. ©1999, 2000. (Haut)http://www.fr.uu.net/pages_web/pages_guide_glossaire/page_glossaire.htm.
3.En anglais, l'expression est « top-level domain (TLD) ».  Elle est utilisée aussi dans des textes en français. ( Haut )
4.Francisco Villacampa. (Page consultée le 28 août 2000).  « Internet Domain Registrars enregistre les domaines longs ».  [En ligne] in france.internet.com , 5 janvier 2000. ©2000. http://france.internet.com/news.asp?news_ID=317&Chaine_Id= (Haut)
5.AFNIC, Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. (Page consultée le 28 août 2000).[En ligne] Charte de nommage de la zone .fr. ©2000. http://www.nic.fr/enregistrement/nommage.html (Haut)
6.nxc3. (Page consultée le 28 août 2000). « Cela a pris quelques jours, mais j'ai obtenu mon point com gratuitement chez NameZero.»[En ligne] in Pssst , 9 juin 2000, no d'enregistrement 2151 (requête « id:2151 » pour une recherche dans la base de données de Pssst. (Haut)

Service de recherche documentaire DSI. 1280-4, boulevard de Montarville Longueuil. Québec. Canada. J4B 8B4. Tél.: 450-655-3709 / Tlc.:450-655-8201 courriel: info@dsi-info.ca
Adresse de cette page : Marc Duval. (Page créée le 16 décembre 2000).  « Les automates de recherche. Partie 2: le nom de domaine». [En ligne]. Longueuil. Québec, ©2000-2002. http://www.dsi-info.ca/noms-de-domaine/definition.html
Cette page a été éditée le 16 décembre 2000.


Hit-Parade

Mots clés : Bibliothèques (vedettes matières) : recherche sur Internet ; recherche de l'information ; recherche documentaire ; ouvrages de références ; gestion de l'information / Nomade : recherche sur le Web / ODP : recherche sur le Net / Toile du Québec : gestion de l'information ;  Internet - Guides ; guides perfectionnement à la recherche / Voila : internet - recherche d'info sur le web / Yahoo : recherche sur le Net ; recherche sur le Web ; recherche et traitement de l'information ; internet - information et documentation / Pages jaunes : renseignements-service Longueuil ; Identificateurs : actualités
©2000-2002. Marc Duval